Zygoptères
caloptéryx splendide
petite nymphe au corps de feu
lestes dryade

Deux catégories

Qui ne s’est pas un jour interrogé sur ces étranges insectes ? Les libellules ou odonates (appelées ainsi en raison de leurs puissantes mandibules dentées), sont bien des insectes, car elles possèdent six pattes et quatre ailes. Leurs yeux de grande taille à facettes multiple, leurs couleurs vives et variées, leur extraordinaire aptitude au vol et leur système de reproduction spectaculaire et complexe, les singularisent cependant. Gracieuses et délicates sont les petites espèces que l’on nomme demoiselles. C’est le sous-ordre des zygoptères. Pour les différencier avec certitude, regardons les yeux qui sont séparés ainsi que la position jointe des ailes au posé (exceptés les lestes qui portent leurs ailes en toit). Elles possèdent des noms évocateurs et aussi mystérieux : caloptéryx splendide, petite nymphe au corps de feu, naïade aux yeux rouges. Rapides et spectaculaires sont les anisoptères, sous ce nom se rassemble un autre sous-ordre d’espèces de plus grande taille. Comme signe de reconnaissance, leurs yeux se touchent (exceptés chez les gomphus) et lorsqu’elles se posent, elles étalent leurs quatre ailes dont les postérieures et antérieures sont de formes différentes. La libellule déprimée, l’orthétrum réticulé, l’æschne bleue sont parmi les plus communes.

© CK

Généralités

Anisoptères
orthétrum réticulé
libellule déprimée
Gomphus graslinii
æschne bleue